Ralph Sibony
Psychologue à Paris 11
- Docteur en Psychologie -

Pervers narcissique

L’agressivité regroupe les tendances, présentes dans la réalité ou dans le Fantasme, qui visent autrui comme objet à détruire ou à qui nuire. 

Le pervers narcissique, par exemple, est un aboutissement presque parfait de l’agressivité dans la mesure ou sa façade, au début, agréable et avenante ne fait que servir son agressivité. L’agressivité comporte l’atteinte physique, morale, psychologique, l’humiliation, la contrainte, l’ironie, le refus d’aide, la négation et la méconnaissance d’autrui.

Globalement, l’agressivité trouve son origine dans une pulsion : la pulsion d’agressivité. La pulsion d’agressivité elle-même puise sa source, aussi, dans la pulsion de mort (ceci a été développé par Freud). C’est pour cette raison que la rencontre avec un pervers narcissique est si destructrice : le but du pervers narcissique étant la destruction de sa victime, sa perversion puise sa force dans cette pulsion d’agressivité qui flirte avec la mort. Ainsi, il n’est pas rare que des victimes du pervers narcissique finissent par avoir des idées noires et se retrouver dans des situations qui sont liées avec la mort dans la mesure ou elles sont morbides. 
Le jeu du pervers narcissique peut être tellement subtil que la personne peut en arriver à se nuire, à se faire du mal à elle même.

Le rôle du Psychologue auprès de la victime du pervers narcissique est de rendre consciente cette agressivité. Le but est que la victime du pervers narcissique puisse prendre conscience des processus et des actes que ce dernier commet dans leur rapport avec l’agressivité.


Articles similaires