Psychologue à Paris 11
- Docteur en Psychologie -
Ralph Sibony
Ralph Sibony
Psychologue à Paris 11
- Docteur en Psychologie -

Pervers narcissique

Qu’est ce qu’un Pervers-narcissique ?

La rencontre avec un pervers-narcissique peut être une expérience très douloureuse. Le pervers-narcissique a deux caractéristiques principales :  il se présente comme étant le contraire de ce qu’il est vraiment ; son projet est de vous nuire ou de vous détruire.  

Le pervers narcissique se moule pour s’adapter à sa victime et cela faisant il peut paraitre séduisant, fascinant, compréhensif. Il peut donner l’impression qu’il est la bonne personne au bon moment : tout est fait pour que sa victime lui accorde toute sa confiance. Sa démarche s’inscrit dans une dynamique de fusion : il cherche à créer un état fusionnel avec sa victime pour faciliter ensuite une perte d’identité. Cette perte d’identité lui facilitera sa prise de pouvoir et l’exercice de sa nuisance.

Bien au de là d’une absence d’empathie, le projet du pervers narcissique est d’exprimer et d’exercer sa violence intérieur dans le but de trouver une jouissance perverse c’est à dire déplacée, très différente de celle que la plupart des gens recherchent et connaissent. Pour se dégager de son emprise il faut d’abord repérer ses mensonges et manipulations. Reconnaitre que l’on en a été la victime et ensuite commencer à agir.

Eviter de faire le dos rond et s’aider comme l’on peut pour retrouver son comportement d’avant. Il n’est pas toujours facile de réagir correctement car souvent la situation de manipulation et de maltraitance à duré longtemps et a parfois même fini par semer le doute.

Le rôle du Psychologue ici est de d’aider la victime à comprendre qu’elle n’y était pour rien, que le Pervers-narcissique s’est fixé sur elle pour des raisons qui lui appartiennent, et d’aider la victime à faire face au Pervers-narcissique et à se dégager de son emprise.

La question de comment se protéger d’un pervers narcissique est souvent posée mais dans un contexte quelque peu réduit. Que cela veut il dire ? Cela veut dire que la personne qui cherche à se protéger du pervers narcissique pense à le faire dans le cadre de sa relation avec le pervers narcissique c’est à dire par rapport à lui de façon directe, dans le cadre de la relation avec lui. Or la meilleure façon, pour ne pas dire la seule, de se protéger du pervers narcissique est de faire intervenir un tiers dans la relation avec lui. 

Tout d’abord il faut éviter de faire le dos rond, c’est à dire ne pas réagir. Et en même temps éviter de se dire que tout ira mieux plus tard alors qu’il est fort possible que les chose ne vont qu’empirer. 

Se rendre conscient le plus rapidement possible de la situation et de la relation qui s’établit entre le pervers narcissique et sa victime est capitale pour la victime. Plus elle réagira vite mieux l’évolution des choses lui sera favorable. Alors que faut il faire concrètement ? Tout d’abord en parler autour de soi. Ne pas garder la chose pour soi. En parler à ses proches : à ses collègues dans le cadre d’un harcèlement au travail et à sa famille et ses amis dans le cadre d’un harcèlement familiale. A partir d’un certain point il serait utile d’en parler avec son médecin de famille. Bien vérifier si les agissements du pervers narcissique outrepassent ce qui permis par la loi. Si il dépasse ce que la loi permet ne pas hésiter à en référer à la police en faisant une main courante ou en portant plainte quand cela est possible. Autrement dit, dans tout les cas de figure  : faire intervenir un tiers. Soit une personne : un ami, un parent, un collègue, soit une instance : la police, un avocat, une association. Surtout ne pas rester seul face au pervers narcissique.