Ralph Sibony
Psychologue à Paris 11
- Docteur en Psychologie -

Questionnaire Dépression

Quand l’on n'a pas le moral, que l’on est triste, que l’on a moins d’entrain, est ce juste un « coup de blues », une petite déprime ou un signe de la dépression ?

Pour vous faire une idée plus précise de votre situation voici quelques questions. Vos réponses à ces questions peuvent vous aider à réfléchir et éventuellement mieux cerner votre situation.

 

  1. Avez-vous perdu votre entrain ? Avez-vous plus de mal que d'habitude à réaliser les actes de la vie quotidienne : faire vos courses, s'occuper de vous ou des autres ?
  2. Vous sentez-vous d'une humeur morose ou triste sans savoir pourquoi, depuis plus de deux semaines et pendant une majeure partie de la journée ?
  3. Sentez vous que le monde qui vous entoure s'est éloigné, qu'il est devenu compliqué et qu'il vous irrite ou vous fatigue ?
  4. Avez vous du mal à vous concentrer, à vous endormir ; vous réveillez vous souvent pendant la nuit ou au petit matin ? Etes-vous fatigué au réveil ?
  5. Avez-vous perdu le goût à la vie ? Totalement ou en partie ?
  6. Avez-vous tendance à vous faire de plus en plus de reproches, à vous sentir coupable ?
  7. Avez-vous pensé à vous faire du mal, avez-vous des idées noires ?

 

Si vous répondez de façon positive à une partie des ces questions et que la situation dure depuis plus de deux semaines, il serait judicieux de consulter un médecin pour lui en parler.

 

 

RECONNAITRE LA DEPRESSION

 

Les signes précurseurs les plus fréquents d'une dépression sont :

 

  • Une diminution général de l'intérêt et en particulier pour les choses qui habituellement nous faisaient plaisir.
  • L'apparition d'une humeur morose ou d'une tristesse inhabituelle, parfois sans raison.
  • Une fatigue inexplicable et un ralentissement général de l'activité.
  • Une anxiété diffuse qui peut augmenter dans des moments d'activités jusque là considérées comme routinières mais qui impliquent la présence d'autres personnes.
  • Une sensibilité au bruit et à l'agitation qui deviennent du coup désagréables voire pénibles à supporter.
  • Des troubles de l'appétit et du sommeil.

 

L'on peut reconnaître une dépression à partir des signes suivants :

 

  • Avoir du mal à se lever, aller au travail, parler aux gens, faire ses courses. 
  • Insomnie ou hypersomnie, perte d'appétit.
  • Eprouver une tristesse inhabituelle que rien ne peut apaiser et qui parfois ne semble pas être reliée à quoique ce soit.
  • Etre en proie à une douleur morale, se sentir paralysé et sans avenir.
  • Se sentir coupé du monde ; l’environnement paraît gris et sans intérêt.
  • Eprouver une souffrance intérieure qui est plus insupportable que toutes les souffrances endurées antérieurement.

 

Si l’on ressent toutes ces choses ou une partie pendant plus de deux semaines l’on est peut être en train de faire une dépression. 

Il est important d’en parler à l'un de vos proches, à votre généraliste, car : 

 

  • Moins l'on attend plus l'on a des chances de s'en sortir rapidement.
  • L'on peut se sentir coupable d'être déprimé et donc ajouter encore une souffrance à sa dépression.
  • En parler permet d'alléger le poids de cette affection : l'on se sent moins seul en en partageant le poids avec quelqu'un.