Ralph Sibony
Psychologue à Paris 11
- Docteur en Psychologie -

Motifs de consultation

Cette maladie est caractérisée par l'alternance d'une période dépressive et d'une période maniaque dans laquelle la personne est, pendant une période, surexcitée et ne peut être calmée. Cette surexcitation se traduit par la capacité à rester éveillé des nuits entières, le besoin de parler sans cesse et le risque de dépenser son argent de façon incontrôlée parfois en faisant des chèques sans provision. A d’autres moments le personne bipolaire connaît la dépression : un fort abattement, une tristesse incommensurable et inexpliquée. Cette période de dépression se caractérise par l’apparition d’idées noires,d’envies suicidaires et d’une perte de goût à la vie.

Des épisodes de dépression et des épisodes maniaques peuvent se suivre pendant de longues périodes. Sur le plan médicamenteux cette maladie spécifique n'est pas traitée par des antidépresseurs mais par d'autres médicaments stabilisateurs de l'humeur dits thymorégulateurs tel le lithium.

Les thymorégulateurs

Ils ont comme but de stabiliser l'humeur dans le cas de la psychose maniaco-dépressive en réduisant l'amplitude des variations entre l'épisode dépressif et l'épisode maniaque (excitation exagérée). Il est recommandé de ne jamais cesser le traitement, et cela pour éviter des rechutes.

La Psychothérapie

Le rôle du Psychologue ici est d’accompagner la personne bipolaire à travers ces phases, de lui donner le soutien nécessaire pour « tenir le coup » et essayer de comprendre d’où viennent ces troubles. Le Psychologue peut donner un soutien psychologique à la famille, aux proches, atténuant ainsi les effets néfastes de la période maniaque et compensant le plus possible le découragement qui apparaît pendant la période dépressive.


Articles similaires