Ralph Sibony
Psychologue à Paris 11
- Docteur en Psychologie -

Traitements

Ne pas confondre antidépresseurs et anxiolytiques. Les anti-dépresseurs combattent la dépression et les anxiolytiques soulage l’anxiété et les angoisses.

Les antidépresseurs peuvent engendrer des effets secondaires mais n'entrainent pas d'accoutumance. Leurs effets commencent à  se faire sentir au bout de deux à quatre semaines. Il ne faut pas arrêter le traitement sans l'accord du médecin et il est recommandé de le suivre pendant au moins six mois pour éviter toute rechute. Si l’anti dépresseurs prescrit ne fonctionne pas il faut en parler au médecin qui proposera un autre anti-dépresseur. Concernant les anti-dépresseurs il s’agit de trouver le bon et l’on ne peut pas savoir lequel est le bon sans l’avoir essayé.

Les anxiolytiques ont comme but de soulager l'anxiété, les crises d'angoisse, de faciliter l'endormissement. Ils peuvent entrainer une accoutumance et il est nécessaire de suivre à la lettre les recommandations du médecin pour éviter cette accoutumance.

La phytothérapie vise à traiter des dépressions de faible intensité par la consommation mesurée et contrôlée d'extraits de plantes. Le millepertuis autrement appelé herbe de la Saint-Jean est la plus connue parmi ces plantes. Toutefois il conviendrais de faire attention à ses effets secondaires notamment la photosensasibilisation : des coups de soleils important et une éventuelle atteinte des yeux. Sa consommation est contre-indiquée en cas de troubles immunitaires. Associé à des anti-dépresseurs le millepertuis peut provoquer un syndrome sérotoninergique : agitation, nausée, fébrilité, frissons, tremblement, tachycardie, palpitations, diarrhée.